La maladie d’Alzheimer est une démence dégénérative c’est- à-dire liée à une destruction des cellules nerveuses dans certaines zones du cerveau. Progressivement la personne atteinte a de plus en plus de difficultés à mémoriser les événements, à reconnaître les objets et les visages, à se rappeler la signification des mots et à exercer son jugement. À un stade évolué, la diminution irréversible des facultés mentales entraîne une perte complète d’autonomie.
En général, les symptômes apparaissent après 65 ans et la fréquence de la maladie augmente avec l’âge : de 5 à 7 % des personnes entre 65 et 79 ans, elle passe à 20 % chez les plus de 80 ans et aux environs de 35 à 40 % chez les plus de 90 ans.
En France, la maladie d’Alzheimer touche environ 850 000 personnes et les projections estiment à 1,2 million le nombre de personnes atteintes en 2020 et plus de 2 millions en 2040… Ces chiffres sont directement en lien avec l’augmentation de notre espérance de vie et l’important vieillissement de la société.

Les causes et mécanismes de la maladie d’Alzheimer ne sont pas tous élucidés.
Dans la grande majorité des cas, la maladie apparaît en raison d’une combinaison de facteurs de risque dont le vieillissement constitue le principal élément.
Une hypertension artérielle, un taux trop élevé de cholestérol dans le sang, un diabète mal contrôlé ou encore le tabagisme sont des facteurs de risque également identifiés. L’obésité ou la dépression sembleraient aussi contribuer au développement de la maladie.
Vraisemblablement des facteurs génétiques jouent un rôle dans l’apparition de la maladie et il existe aussi certaines formes héréditaires mais comptant pour moins de 5 % des cas.
Les symptômes de cette forme familiale apparaissent de façon précoce, parfois avant 40 ans.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page