L comme LOMBALGIE(s) :

La lombalgie est le terme médical qui désigne les douleurs lombaires au sens large, situées au bas du dos, dans la région des vertèbres lombaires. D’origine mécanique, les douleurs lombaires se décrivent comme vives et lancinantes, s’intensifient avec l’effort physique et s’atténuent avec le repos. Leurs causes sont multiples, mais souvent associées à un traumatisme musculaire, ligamentaire, ou entraînées par des efforts physiques inhabituels et excessifs.

L comme LUMBAGO :

Au palmarès des lombalgies douloureuses ; le lumbago ou « tour de reins » qui, à la suite d’un mouvement brutal, vous bloque, vous plie sans que vous ne l’ayez vu venir et vous tord de douleurs dès que vous tentez de faire le moindre geste. Un seul remède, rester au lit et attendre que ça passe, aidé par quelques antalgiques.

S comme SCIATIQUE :

Dans le même registre, la sciatique n’est pas mal non plus : douleur infernale partant de la fesse, gagnant la cuisse pour atteindre le pied, la décharge électrique que la sciatique provoque ne vous laissera, là encore, pas d’autre choix qu’un repos strict imposé et une guérison « spontanée » (ça part comme c’est venu) au bout de…8 semaines !

H comme HERNIE DISCALE :

Caractérisée par des douleurs aigües qui ne vont pas sans rappeler celles de la sciatique (lorsque compression d’une des racines du nerf sciatique il y a), la hernie discale est directement liée au disque intervertébral qui, avec le temps, s’affaiblit, fissure et peut aller jusqu’à se rompre. Consulter votre médecin dès que les jours passent et vous avez de plus en plus mal, le repos ne vous soigne pas, vous ne dormez plus la nuit.

Hygiène de vie et entretien : garde à vous !

Au quotidien, votre dos fait l’objet de mauvais traitements. Prenez position afin d’épargner à votre dos de futurs désagréments. Première règle, se tenir droit. Au bureau, en voiture, au cinéma, ou au restaurant, gardez votre colonne vertébrale dans l’axe vertical. Bien dormir, contrôler son poids et pratiquer une activité sportive douce du type natation, sont autant de conseils qui permettent de préserver votre dos. Certains exercices de musculation, d’assouplissement et d’étirements articulaires peuvent aussi vous accompagner dans la bonne tenue de votre dos.

Attention aux mauvaises attitudes et positions qui solliciteront trop votre dos. La règle la plus importante est de fléchir les genoux à chaque mouvement du dos notamment en cas de port de charge lourde.

Ces règles simples de posture et d’hygiène de vie peuvent vous éviter de rentrer dans un cercle vicieux de faux mouvement et de douleur.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page