Brossage et produits d’hygiene bucco-dentaire

Technique de brossage

Un brossage minutieux matin et soir, de préférence après chaque repas, est le geste essentiel à adopter pour préserver la santé de ses dents. En effet, lorsque l’on mange, des petits restes d’aliments et de salive se déposent sur les dents et forment un enduit. Il s’épaissit au cours de la journée pour former la plaque dentaire qui, en s’accumulant, entraînent caries et maladies de gencives.

Pour se brosser bien et efficacement les dents, l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire recommande la méthode B.R.O.S., utilisable dès l’âge de 9 ans.

Brosse à dents

Les Français utilisent environ 2 brosses à dents par an et par personne alors que 4 seraient nécessaires ! En effet, pour garder toutes ses qualités et ne pas abîmer la gencive, une brosse à dents doit être changée tous les 3 mois. Une brosse à dent neuve enlève jusqu’à 85 % de plaque dentaire en plus qu’une brosse ayant plus de 3 mois.

La brosse à dents manuelle reste la préférée des Français, car elle permet de maîtriser le geste de brossage. Il est préférable qu’elle ait des poils synthétiques souples, voire « medium » (les brosses dures peuvent rayer l’émail des dents), et une tête courte pour atteindre toutes les faces des dents.

La brosse ne se mouille pas avant utilisation.

Certaines personnes préfèrent les brosses à dents électriques, qui permettent d’obtenir l’efficacité d’un brossage de haute précision. Les modèles récents sont dotés d’un mouvement rotatif et oscillatoire, non reproductible manuellement, pour brosser les dents une à une.

Comme pour une brosse manuelle, il est conseillé de changer les brossettes tous les 3 mois.

Qu’elle soit manuelle ou électrique, une brosse à dents doit rester personnelle !

Dentifrice

Les Français utilisent environ 3,5 tubes de dentifrice par an et par personne alors que 6 seraient nécessaires !

Le choix du dentifrice est important : il doit contenir du fluor (voir encadré) et ne pas être abrasif pour ne pas endommager la gencive.

Un dentifrice est composé :

  • de principes actifs, parmi lesquels on trouve généralement le fluor, qui sert à renforcer l’émail et à protéger des attaques acides ;
  • d’excipients tels que les arômes, les colorants, les agents moussants…
  • et éventuellement de principes actifs complémentaires : des antibactériens (comme le triclosan) qui limitent la réapparition de la plaque dentaire, des agents blanchissants…

Rien ne vaut le brossage, mais pour parer à toutes les situations, il existe un dentifrice en comprimés à croquer. Outre son pouvoir nettoyant, il a une action anti-plaque et renforce l’émail, grâce à son dérivé fluoré. Les huiles essentielles préservent la fraicheur de l’haleine.


ZOOM SUR LE FLUOR

Le fluor est un moyen de prévention actif contre la carie dentaire : il renforce la structure de l’émail, lui permettant ainsi de résister aux attaques acides.

Il peut être appliqué localement (dentifrice, bain de bouche) ou être ingéré par voie orale (comprimés, gouttes).

La teneur en fluor d’un dentifrice se mesure en ppm (parties par million). Chez l’enfant de 3 à 6 ans, la teneur conseillée est de 250 à 500 ppm, et après 6 ans passe de 1 000 à 1 500 ppm.

Les campagnes de prévention, ainsi que l’apport dans les eaux, le sel de table et les dentifrices ont permis de faire très largement diminuer les caries. Il convient maintenant de ne pas multiplier les apports en fluor, car un excès peut provoquer à l’inverse une fluorose, donnant un aspect tacheté à l’émail. Il est donc recommandé, sauf cas particulier, de ne pas utiliser un dentifrice fluoré chez l’enfant avant l’âge de 3 ans, et d’utiliser un dentifrice faiblement fluoré pour les 3 à 6 ans.

Les éventuels suppléments en fluor sont délivrés par le pédiatre ou le chirurgien-dentiste en fonction d’un bilan individuel précis pour les enfants présentant un risque de carie élevé.


Fil dentaire et brossettes inter dentaires

Aujourd’hui moins de 11% de la population française utilise régulièrement le fil dentaire. Or le fil dentaire doit être utilisé au moins tous les soirs, en plus du brossage.

Il permet de bien nettoyer les espaces inter dentaires après un brossage et élimine efficacement la plaque dentaire sur les surfaces latérales des dents.
l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire recommande la méthode F.I.L. (lien avec pavé « Bien se brosser les dents : les bons gestes »)
Correctement utilisé, un fil dentaire ne doit pas blesser la gencive : il faut couper 15 cm de fil environ, le tendre entre les deux index, le faire passer entre les dents et le plaquer sur les faces latérales de chaque dent, en le faisant monter et descendre doucement.

Il existe également des brossettes inter dentaires (mini goupillons), plus recommandées pour les personnes qui portent un appareil dentaire.

Autres produits d’hygiène bucco-dentaire

Bain de bouche

A côté des produits antibactériens prescrits par le chirurgien-dentiste dans certains cas précis, il existe des bains de bouche qui complètent l’action du brossage et laissent un goût de fraicheur dans la bouche.

Comme pour les dentifrices, il existe différents bains de bouche : anti-plaque (la plaque dentaire est « décollée » et désagrégée), gencives irritées (les tissus gingivaux sont renforcés), haleine fraîche …

Il faut garder le produit environ une minute dans la bouche pour une bonne imprégnation des actifs et ne pas se rincer après.

Révélateurs de plaque dentaire

Ils permettent de vérifier que les dents ont été correctement brossées, car ils colorent les parties mal nettoyées.

Chewing-gum sans sucres

Lorsque le brossage n’est pas possible, on peut mastiquer un chewing-gum -impérativement sans sucres-, après la prise alimentaire pendant environ 20 minutes.

En effet, mâcher un chewing-gum stimule la production de salive, qui nettoie la surface des dents et diminue donc la formation de plaque dentaire.

Protège-dents

Loisirs, sports… les dents sont parfois en première ligne ! Les protéger efficacement des chocs, c’est aussi préserver sa santé bucco-dentaire….

Dans la pratique de certains sports à haut risque, le port du protège-dents est recommandé. Il doit bien tenir en bouche, même lorsque celle-ci est ouverte, protéger les dents du haut comme du bas, permettre d’avaler sa salive et de respirer facilement. Il existe des modèles pour juniors.
Pour un protège-dents adapté à ses activités et besoins, demander conseil au chirurgien-dentiste.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

1 2