A travers son principe actif, le vaccin permet d’éviter de développer des maladies infectieuses et par conséquent de les transmettre aux autres. A travers la vaccination, on se protège donc soi-même, mais on protège aussi les autres : ses proches et l’ensemble des personnes que nous sommes amenés à côtoyer.

Inversement, la vaccination des autres contribue à nous protéger. En se faisant vacciner, on contribue également à protéger l’ensemble des personnes qui n’ont pas la possibilité de se faire vacciner, comme les personnes malades, les femmes enceintes ou les nouveaux nés.

Les personnes vaccinées agissent, vis-à-vis du reste de la population, comme des barrières contre la maladie, en interrompant la chaine de transmission. Plus nous sommes nombreux à nous faire vacciner, plus nous empêchons les autres d’attraper des maladies et évitons par conséquent les risques d’épidémies.

Ainsi, selon Alain Fischer, professeur d’immunologie pédiatrique à l’hôpital Necker (Paris), « Les vaccins sauvent chaque année 2,5 millions de vies dans le monde ».

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page