A l’occasion d’Octobre rose, mois de sensibilisation et de prévention du cancer du sein, mettons à jour nos connaissances et démêlons le vrai du faux concernant les idées reçues qui entourent la maladie.

  • Se mettre du déodorant ou porter un soutien-gorge à armatures favorise le cancer du sein

Faux. Une expérience, menée sur des souris, avait pointé un lien entre les déodorants antitranspirants qui contiennent des sels d’aluminium et l’apparition de tumeurs cancéreuses. Elle a depuis été contredite par plusieurs études scientifiques bien documentées. Quant aux soutiens-gorge, qu’ils soient à armatures ou non, aucun lien avec la survenue d’un cancer n’a été démontré.

  • Les hommes peuvent eux aussi développer un cancer du sein

Vrai. Les hommes peuvent être également touchés par cette pathologie. Ces cas sont toutefois rares, puisqu’ils représentent seulement 1 % du nombre total de cancers du sein diagnostiqués chaque année.

  • Les prothèses mammaires constituent un risque

Faux. Ces implants n’augmentent pas le risque de voir se développer un cancer du sein. Ils n’empêchent pas non plus un dépistage régulier par mammographie.

  • L’obésité est un facteur aggravant

Vrai. L’obésité et la prise de poids après la ménopause augmenteraient le risque de cancer du sein. Une vaste étude, publiée en 2017 dans le British Medical Journal, a mis en évidence les liens entre obésité et plusieurs types de cancer, majoritairement digestifs ou « hormono-dépendants », comme le cancer du sein.

  • Le cancer du sein est forcément d’origine génétique

Faux. 5 à 10 % seulement des cancers sont d’origine génétique et 85 % sont sporadiques et isolés. La moitié des cancers du sein n’ont aucune cause identifiée.

Sources : Fondation pour la recherche médicale (FRM) ; Cancerdusein.org, E-cancer.fr.


Octobre rose, pour agir et s’informer

Chaque année au mois d’octobre, se tiennent un peu partout en France des manifestations ayant pour symbole, le ruban rose.

Créée en 1994 par l’association « Le cancer du sein, parlons-en ! », la grande campagne de mobilisation Octobre rose signe ainsi sa 26e édition en 2020. Elle a pour objectifs de sensibiliser les femmes à l’importance du dépistage précoce du cancer du sein et de collecter des dons pour la recherche médicale.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page