A partir du 1er novembre 2019, le dispositif d’aide à la complémentaire santé (acs) et celui de la couverture maladie universelle complémentaire (cmu-c) fusionnent pour devenir  la complémentaire santé solidaire. À cette date, un contrat unique sera proposé

Suite au décret paru au Journal Officiel du 23 juin dernier, le dispositif d’assurance complémentaire CMU-C sera étendu aux bénéficiaires de l’ACS à compter du 1er novembre 2019. Cette mesure, appelée Complémentaire Santé Solidaire (CSS) a pour objectif d’améliorer l’accès aux soins et entraînera la suppression progressive de l’ACS à compter du 1er novembre 2019.

Une complémentaire santé à un euro maximum par jour

Jusqu’alors, les bénéficiaires de l’ACS devaient choisir entre trois niveaux de garanties  avec des tarifs différents selon l’offre retenue et en fonction de leur age.

A compter du  1er novembre 2019 , un contrat unique « Complémentaire Santé Solidaire » (CSS) sera proposé aux bénéficiaires moyennant une contribution maximale d’un euro par jour et par bénéficiaire, en fonction de l’âge. Le nouveau panier de soins a été également revu afin de prendre en compte la réforme du 100% Santé et ainsi permettre à l’ensemble des bénéficiaires d’avoir accès à des lunettes, des soins dentaires et des prothèses auditives sans reste à charge, à partir du 01/01/2020.

Un accès facilité

Afin d’éviter les non-recours au dispositif, la procédure pour obtenir cette complémentaire à prix modéré a été simplifiée.

Si les bénéficiaires optent pour la gestion par un organisme complémentaire, ils devront simplement le signaler au régime obligatoire (la sécurité sociale pour le Régime Général).

A la CCMO ?

Depuis toujours, CCMO Mutuelle s’engage pour l’accès aux soins de qualité pour tous. Ainsi, dès le 1er novembre 2019, la CCMO gérera la Complémentaire Santé Solidaire pour l’ensemble des bénéficiaires de ce nouveau dispositif.

Nos conseillers restent à votre disposition pour tout renseignement au 03 44 06 90 00

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page