En février dernier, l’UNOCAM (Union Nationale des Organismes Complémentaires d’Assurance Maladie) et les principales fédérations d’organismes complémentaires ont signé, en présence d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, un accord les engageant sur la lisibilité de leurs garanties. L’objectif de cette mesure, non obligatoire, est d’offrir une meilleure information aux adhérents en rendant les contrats santé plus compréhensibles.

1 français sur 3 ne comprend pas son contrat de complémentaire santé. D’après Sondage Ifop – 2015

Une harmonisation des libellés

A compter de 2020, l’ensemble des tableaux de garanties seront présentés sous une forme commune avec des chapitres facilement identifiables.

Cinq grandes rubriques sont définies : hospitalisation, dentaire, soins courants, aides auditives et optique. Le vocabulaire sera également simplifié pour mieux comprendre les prises en charge.

Des montants en euros

Pour faciliter la compréhension des remboursements et les comparaisons entre les différentes offres, des exemples concrets de remboursements d’actes et de prestations courants, ou à reste à charge élevé, viendront illustrer les tableaux de garanties. Ces derniers seront exprimés en euros et feront apparaître, notamment, la base du prix moyen national de l’acte, le niveau de remboursement de l’Assurance maladie obligatoire, le niveau de remboursement de la complémentaire santé et, enfin, le reste à charge du patient.

Les nouvelles mesures prendront effet progressivement à partir de 2020.

Elles accompagneront ainsi la réforme dite « 100 % Santé » qui débutera à cette même date

LA CCMO S’ENGAGE POUR LA LISIBILITÉ DE VOS GARANTIES

Consciente de la complexité de lecture des tableaux de garanties proposés aux adhérents, CCMO Mutuelle a choisi de suivre les recommandations du Ministère de la Santé.

A ce titre, les équipes de la CCMO mettent tout en oeuvre pour vous proposer, dès le 1er janvier 2020, des offres répondants à cet engagement.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page