A force de se laver les mains tous les quarts d’heure, celles-ci sont abîmées et asséchées. Voici quelques conseils pour prendre soin de ses mains pendant la pandémie. Tout d’abord pour les laver, privilégiez le lavage à l’eau et au savon. Réservez l’utilisation des solutions hydro-alcooliques, en l’absence de point d’eau.

Le lavage des mains à l’eau et au savon

  • Mettez systématiquement du savon, l’eau seule ne suffit pas.
  • Privilégiez un savon liquide aux savons solides. Choisissez un savon doux type syndet ou surgras.
  • Respectez au minimum un temps de lavage de 30 secondes en appliquant les bons gestes.
  • Rincez bien.
  • Séchez en douceur par tamponnement avec un essuie-tout ou une serviette propre jusqu’à ce vos mains soient bien sèche. Évitez les sèche-mains à air pulsé.

La désinfection des mains avec une solution hydroalcoolique (SHA)

Contrairement aux idées reçues, les SHA n’aggravent pas la sécheresse et ne provoquent pas de dermite d’irritation. En l’absence de point d’eau, vous pouvez les utiliser mais en suivant quelques recommandations. Il est recommandé d’éviter les utilisations excessives, limitez le nombre d’applications à vos besoins réels. L’absorption de l’alcool par ingestion ou inhalation est quasi nulle, il n’y a pas d’effet toxique, cancérigène, ou reprotoxique retrouvé avec les SHA.

  • Remplissez la paume d’une main avec la solution et frictionnez toutes les surfaces des mains jusqu’à ce que la peau soit sèche.
  • Frottez vos mains au minimum 30 secondes. N’oubliez pas certaines zones : le dos de la main, les espaces entre les doigts, le dessus des doigts, les ongles.
  • N’appliquez que sur des mains sèche, l’efficacité et la tolérance sont diminuées sur mains mouillées.
  • N’appliquez que sur une peau saine. La SHA sur une peau abîmée, irritée ou qui présente une plaie donnera une sensation de brûlure.
  • Si possible, évitez les produits parfumés ou contenant des huiles essentielles pour limiter le risque d’allergie et de réaction au soleil.
  • Mettez le flacon hors de portée des enfants en bas âge.

Attention, les autorités de santé nationales et locales et l’Ordre des pharmaciens mettent en garde les consommateurs contre les produits présentés comme des solutions hydro-alcooliques et vendus dans divers commerces ou sur internet, mais ne répondant pas à la formulation de l’OMS. Les SHA doivent soit répondre à la norme NF EN 14476, soit contenir une concentration minimale comprise entre 60 % et 70 % d’alcool éthylique ou d’alcool propylique ou d’alcool isopropylique.

Conseils pour protéger ses mains 

  • N’attendez pas que vos mains soient abîmées pour prendre le temps de les hydrater.
  • Hydratez vos mains pour renforcer la barrière naturelle de la peau.
  • Prenez l’habitude d’appliquer une crème émolliente, de préférence à distance des SHA.
  • Répétez l’opération au minimum 3 fois dans la journée (avant d’aller travailler, au coucher etc.).

Il existe de nombreuses crèmes avec des textures différentes, selon vos besoins, demandez conseil à votre pharmacien.

Astuces pour les mains très abîmées :

  • Appliquez votre crème émolliente au coucher et portez des gants en coton toute la nuit.
  • Portez des gants en latex ou en caoutchouc afin de protéger vos mains quand vous faites la vaisselle, le ménage ou que vous manipulez des produits irritants.
  • Ne pas utiliser des produits nettoyants irritants à main nues (javel, produit de nettoyage etc). Cela favorise la dermite d’irritation qui pourra favoriser à son tour des allergies de contact.
  • En cas d’aggravation de l’état de vos mains, consultez.

Les cas particuliers

Les mains des soignants :

Si vous êtes soignant, votre situation est un peu différente, privilégiez les solutions hydro-alcooliques qui sont mieux tolérées que les savons dans des conditions d’usage intensif.

Les peaux atopiques ou eczémateuses :

Pour les peaux les plus fragiles, privilégiez un produit dermatologique surgras au pH physiologique « sans savon, ni parfum », ou un syndet liquide ou encore une huile lavante. Évitez les savons de Marseille ou les savons d’Alep, parfois contrefaits, qui peuvent être asséchants.

  • Privilégiez une serviette douce pour sécher délicatement par tamponnement.
  • Continuez le traitement de l’eczéma des mains, notamment à base de dermocorticoïdes.
  • Consultez si pas d’amélioration des symptômes.

Par Séverine Souraud

 

 

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page