CCMO Mutuelle a récemment mené une enquête auprès des seniors : Santé-vous bien ! En activité ou retraités, 600 Français et un sur-échantillon de 200 Picards(1) de 58 à 68 ans ont dévoilé leurs perceptions, leurs pratiques et retours d’expérience. L’étude a été mené sur un échantillon représentatif de la population française selon les critères de saxe, d’âge (en deux tranches : 58-62 et 63-68 ans), de CSP, de région et de taille d’agglomération. L’analyse qui en découle a permis d’identifier 3 profils de seniors : le « dynamique convivial », le « solitaire tranquille » et le « nostalgique discret ».

CCMO Mutuelle compte chaque année de plus en plus d’adhérents issus de cette tranche d’âge. Les résultats de cette enquête réalisée par un véritable observatoire des modes de vie, permettent à la mutuelle de mieux connaître les seniors de manière à leur proposer des prestations correspondantes à leurs attentes et besoins.

Des seniors optimistes et épanouis

Le « retour d’expérience » des seniors dresse un tableau optimiste sur la vie des 58-68 ans. Moment pour soi, pour les autres – et notamment ses proches, ses petits-enfants – la vie à l’approche de la retraite ou en retraite apporte son lot de plaisirs que les problèmes de santé, plutôt rares, ne viennent pas encore altérer. Cependant, tous ne sont pas égaux devant la retraite. Avoir de l’argent et être entouré constituent des atouts non négligeables pour bien aborder ce virage. Etre de catégorie aisée et vivre à deux, s’ils ne sont pas des pré-requis, optimisent néanmoins le « bien vieillir ».

Avoir des petits-enfants et s’en occuper constitue plutôt un moteur dans une vie qui se dessine alors comme plus rythmée et, peut-être, plus amusante ?

Par ailleurs, la typologie réalisée par Occurrence met en exergue une petite frange « d’exclus » de ce bien vieillir idéal : CSP- ou classes moyennes d’artisans ou de commerçants, plus souvent seuls ou moins entourés, ils ne sont pas aussi enthousiastes que la majorité des seniors sur le « renouveau » que constituerait l’âge de la retraite – probablement parce qu’ils détiennent moins souvent les clés du bien vieillir, à savoir l’argent et l’entourage, qui permettent tous deux d’entretenir une vie sociale.

Zoom sur les Picards

Les 58-68 ans Picards ne font pas exception et ont globalement les mêmes perceptions, les mêmes approches, et donc les mêmes profils, que les 58-68 ans Français en général.

On distingue cependant quelques variations sensibles entre les seniors en Picardie et ceux de la France entière :

  • ils ont tendance à mieux anticiper leur retraite en épargnant davantage et en investissant dans leur logement…
  • … mais se préoccupent vraisemblablement moins de leur santé
  • ils utilisent moins les médecines douces et alternatives
  • ils sont moins sportifs en moyenne que les seniors français
  • par contre, retraités ou actifs, ils sont beaucoup plus nombreux à garder leurs petits-enfants et consacrent moins de temps aux activités bénévoles ou aux jeux.

Qui sont les 58-68 ans interrogés ?

En France, la population des 58-68 ans est composée à 54% de retraités. Pour ceux qui travaillent encore, 46% sont employés ou ouvriers et 54% de catégories socio-professionnelles plus favorisées, soit la proportion inverse à la population active française. Leur présence géographique sur le territoire reflète celle des Français en général, à ceci près qu’ils sont un peu moins présents en Ile-de-France.

Globalement ils vivent plutôt en couple (65%) que seuls (35%) et 66% d’entre eux ont des petits-enfants (de moins de 11 ans pour une grande majorité), qu’ils gardent plutôt régulièrement.

Ces différentes situations familiales peuvent parfois, comme le détaille le dossier de presse, avoir un impact sur l’expérience qu’on a du bien vieillir et la manière dont on envisage sa retraite.

Au total, 3 profils de seniors Français se dégagent de cette enquête : le « dynamique convivial », le « solitaire tranquille » et le « nostalgique discret »

Consulter notre infographie CCMO Mutuelle : Infographie Santé-vous bien !

A retrouver en détails dans les dossiers de presse dédiés :

En téléchargement libre ici :

(1) En additionnant ceux interrogés dans l’échantillon national représentatif et le sur-échantillon, ce sont au total 217 Picards qui ont répondu à l’enquête.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page